Bod-Hencko

Bod-Hencko

Arena (Français)

logo paroles.jpg

 

arena (français)

 

Couplet 1:

 

Un homme qui marche n’est rien qu’un homme. 

Et l’homme qui crie, l’homme qui gronde, l’homme qui se meurt dans ses terreurs, l’homme qui tue, qui tue sans pitié.

 Ce sont des Hommes. Dans la faiblesse de la condition, dans la quête du meilleur.

 Ce sont des Hommes.

 Et moi qui pense, et toi qui lis, elle qui pleure, nous qui chantons, vous qui aimez et eux qui rient.

 Nous sommes des Hommes, rien que des Hommes.

 Nous luttons, petites fourmis dans l’univers, nous luttons contre une force invisible. 

Nous nous débattons dans de la vase transparente. Et nous nous croyons forts.

 Forts de nous battre pour telles ou telles raisons, forts d’aimer fort et forts d’y croire.

Et oui, c’étaient des Hommes, ceux qui tuaient à la violence de leurs armes, dans les deux camps ennemis, tous étaient des Hommes. 

Des Hommes qui jouent, avec leurs petits poignets, leurs petites jambes. Et qui se battent, et qui se tuent.

 Et qui répandent un sang d’hommes sur une terre d’Hommes.

Sont-ils conscients qu’ils sont les mêmes ?

Et comme disait Louis Aragon, « fou qui fait le délicat, fou qui songe à ses querelles au cœur du commun combat ». 

Vous vous êtes trompés de combat mes amis. Il n’y a sur cette terre qu’un seul et vrai combat, que chacun de nous partage, qui pèse sur notre esprit et notre condition à chaque pas.

 

Refrain:

 

Nous passons notre vie à nous livrer des combats, est-ce notre faute si nous ne parvenons pas à nous vaincre

Il n'y a pas de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat.

Il n’y a qu’un seul et vrai combat qui existe et qui vaille, c’est celui de vivre.

 

Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat.

 



29/01/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres