Bod-Hencko

Bod-Hencko

Comment choisir sa guitare électrique ?

Sources :  Guitariste.com

 

 

Choisir sa guitare s'avère toujours un acte délicat, surtout lorsqu'on débute. Suivant son style musical de prédilection, mais aussi son budget disponible, le choix est vaste. Des guitares bas de gamme aux modèles vintage, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Cette diversité s'explique non seulement par le type de matériaux choisis mais aussi par le mode de fabrication. Il est clair qu'un onéreux modèle vintage des années 60 justifie son prix par le recours à certain matériaux, par sa finition, sans oublier l'âge (= maturation du bois)... qui ne pourront en aucune manière s'apparenter aux modèles sortie d'usine synonyme de productivité et réduction des coûts. Sans être un spécialiste de la lutherie, quelques points de repères peuvent vous guider dans l'achat de votre guitare électrique, à savoir, les mécaniques, le vibrato, le manche, le corps et les micros.

 

 LES MECANIQUES
C'est un élément a prendre en considération si vous ne voulez pas voir votre guitare se désaccorder à chaque instant. A l'essai, désaccordez-la, accordez-la à nouveau, appréciez la sensibilité d'accordage (si 5 tours sont nécessaires pour monter d'1 ton, il y a vraisemblablement un problème)... Si le tout reste relativement stable, c'est bon signe. Enfin, vérifiez l'existence de vis à l'arrière des clefs permettant de resserrer l'ensemble si nécessaire. 


LE VIBRATO
Popularisé dans les 70's par Jimi Hendrix notamment, le vibrato équipe bon nombre de guitare. Il a toutefois une fâcheuse tendance à désaccorder la guitare. Il s'agit d'un élément à tester lors de l'achat en l'actionnant vers le haut ou le bas. Un désaccordage exagéré de la guitare jouera comme indice de méfiance. Pour pallier cette difficulté, le système de vibrato Floyd Rose est le plus réputé. Il permet de varier la tonalité d'une manière régulière mais surtout rapide sans désaccorder la guitare de façon notoire. Ce système est éprouvé depuis longtemps, son succès ayant fait son prix assez élevé.

LE MANCHE
Le manche constitue une pièce maîtresse à ne pas négliger. C'est le type de bois et son mode de confection qui déterminera pour une part importante la qualité de votre guitare. Sur le manche, la touche fait soit déjà partie intégrante du manche tel que pour les guitares Fender ou bien collée sur le manche. Ce dernier est soit vissé, soit collé sur le corps ou bien fait déjà partie du corps du manche.

Notons simplement les types de bois les plus fréquemment utilisés pour le manche : 
- l'érable : de couleur claire, apporte un son brillant, un bois stable, facile à trouver et à travailler;
- l'acajou : de couleur sombre, apporte au son une certaine chaleur;
- le bois de rose : son plus doux...

Lorsque la touche n'est pas directement frettée sur le manche, sa confection requiert différents types de bois dont voici une liste non exhaustive : ébène (rigide, beaucoup de sustain), l'érable, le bois de rose (son plus doux), palissandre (favorise les basses et médiums).

Autres éléments sur la touche à prendre en compte : les frettes. Veillez d'une part à ce qu'elles ne soient ni tranchantes ni usées et d'autre part que leur hauteur s'avère la même sur l'intégralité du manche.


LE CORPS
A l'heure de l'achat d'une guitare, ne négligez pas l'importance que revêt le corps de la guitare. Le type de bois utiliser influera de manière conséquente sur la dynamique produite par le son. C'est la raison pour laquelle, tâchez de corroborer l'absence de trou camouflé avec quelque matière que ce soit. Le bois du corps donnera des sons très différents d'une guitare à l'autre, voici un petit descriptif :

- l'aulne : très populaire car assez économique, poids léger. Le son qui en résulte est riche avec beaucoup de grave et medium;
- le frêne : bois dur à travailler qui donne un son brillant et du sustain;
- le tilleul : son riche et brillant;
- l'acajou : bois avec un son chaud avec fort medium (Gibson l'utilise pour ses Les Paul);
- l'érable : assez rarement utilisé;
- le noyer : un bois de haute qualité pour des guitares de haute qualité ...etc.

LES MICROS
Les micros occupent une place prépondérante car ce sont eux qui traduiront les vibrations provoquées par les cordes et le bois du corps. Ils agiront donc comme convertisseur des signaux acoustiques en signaux électriques. Grossièrement, ces vibrations vont venir perturber le champ magnétique de l'aimant du micro créant une tension électrique qui sera transmise via le câble jack à l'amplificateur.

Il existe deux grandes familles de micros :

Micro à simple bobinage :

Ce micro est fort en haute et moyenne fréquences et  faible en basse fréquences. Ces micros se caractérisent par un son clair cristallin et crunch (légère saturation) lorsqu'on le pousse dans ses retranchements. En clair, privilégiez ce type de micro si vous jouez du blues, jazz... et si vous n'avez pas besoin d'une grosse saturation. Le problème de ce type de micro est qu'il capte parasites, interférences en tout genre produisant un ronflement indésirable. Un système a été néanmoins découvert par les ingénieurs de l'époque en doublant la bobine dans le même micro : le micro à double bobinage est né, appelé aussi humbucker (=suppresseur de ronflement).


Micro à double bobinage :

Ce type de micro a gagné son succès par le son chaud qu'il produit, idéal pour les grosses saturations. Les Gibson en sont équipées, et font partie intégrante de leur son. En contrepartie, les aiguës ressortent moins qu'avec des micros à simple bobinage.



Notons également qu'un grand nombre de guitare mêle ces deux types de micros leur apportant ainsi une grande souplesse d'utilisation.

Dans l'achat de votre guitare, vous pouvez parfaitement opter pour le changement des micros, voici les marques les plus connus produisant entre autre ces deux familles de micros : 
Seymour-Duncan, Di-Marzio, EMG (réputé pour ses micros actifs) Gibson, Fender, Van Zandt (très bon pour le blues notamment), Kent Amstrong ...etc.

Pour conclure sur les micros, précisons qu'il existe une autre famille de micro basée sur des systèmes actifs permettant de réduire considérablement les bruits parasites intimement liés aux systèmes passifs décrits ci-dessus, mais surtout apporte plus de sustain, de meilleures attaques, plus d'harmoniques... Ils sont préamplifiés et l'inconvénient est qu'il faut changer la pile intégrée de 9 volts de temps en temps. Certain leur reproche un manque réel de personnalité... Le débat est ouvert...


En résumé, l'achat d'une guitare ne s'effectue pas à la légère, un grand nombre de paramètres est à prendre en compte allant des mécaniques aux types de micros en passant par la qualité du bois du manche et du corps... 



04/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres