Bod-Hencko

Bod-Hencko

Comment choisir ses effets pour guitare électrique ?

Les pédales d’effets et les effets pour guitare électrique : 

Il existe des centaines de pédales d’effets pour guitare, le tout étant de savoir quelle combinaison d’effets vous ira le mieux. Pour un soucis de clarté, j’ai regroupé les différents effets par famille.

Effet jouant sur le grain ou la dynamique : compression – limiteur – saturation - booster

Egalisation et filtrage : wah-wah - Ehancer - Harmonic Exister - Expanseur – Egaliseur - Enveloppe filterLes Octaver - Pitch - Transposeur - Whammy 

Les effets spatiaux : delay - réverbe

Les modulations : chorus - phaser – flanger - trémolo - vibrato

Les utilitaires : réduction de bruit (noise gate) - HP simulator - A/B Box - Pédale de volume

<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" mso-fareast-font-family:calibri;mso-fareast-theme-font:minor-latin;mso-ansi-language:="" fr;mso-fareast-language:en-us;mso-bidi-language:ar-sa"="" style="line-height: 22.4px; color: rgb(255, 255, 255);">Les effets spéciaux : Leslie - Talk Box – Ebow
Photo
 
Le compresseur :  comme son nom l'indique, cet effet compresse le signal. La compression consiste à réajuster en permanence et en temps réel le volume de ce signal pour amplifier les sons faibles et atténuer les sons forts. On l'utilise principalement pour obtenir un niveau de signal constant en son clair et pour augmenter le sustain en son saturé. Le Limiteur se contente de réduire les niveaux dépassant un certain seuil.
Photo
 
                       Pédale d'overdrive Ibanez TubeScreamer.
 
Photo
 
Photo
 
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
 
Photo
 
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
 
Photo
 
 
Photo
 
Photo
 
 
Photo
 
Photo
 
 
Photo
 
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
 
Photo
 
 
Photo
 
Photo
 
La saturation : elle est provoquée par une amplification extrême du signal (la déformation du signal se fait par écrêtement). Elle permet d'obtenir un son plus ou moins agressif ainsi qu'un sustain plus soutenu. C'est de loin l'effet le plus utilisé dans le monde de la guitare électrique. Le réglage se situe principalement au niveau du gain, ce paramètre faisant varier le taux de saturation.

L'overdrive <span "font-size:="" 12.0pt;font-family:"times="" roman","serif""="">a un taux de saturation peu poussé. Le son obtenu est proche de celui d'un ampli à lampes : chaud avec une couleur spécifique suivant le modèle de pédale ou d'ampli utilisé. Ce son est largement utilisé dans les musiques pop/rock et blues.

La distorsion  possède un fort taux de saturation. Le son obtenu est vif et tranchant, très adapté pour les musiques metal. Là encore, chaque distorsion a une couleur bien spécifique suivant le modèle de pédale ou d'ampli utilisé.

La fuzz<span "font-size:12.0pt;="" font-family:"times="" roman","serif""=""> est la première saturation apparue pour la guitare, elle a été popularisée par Jimi Hendrix entre autres.
La saturation ici est au maximum, donnant une distorsion typiquement rétro : bruyante et "baveuse" mais terriblement efficace !


Le booster est souvent trouvé sous forme de pédale d'effet ou intégré à un ampli. Cet effet a été popularisé par de nombreux guitaristes comme Tommy Iommi (Black Sabbath), Ritchie Blackmore (Deep Purple) ou Brian May (Queen).

Il est principalement utilisé sur des amplis aux couleurs sonores sombres tels que le VOX AC30 ou le Marshall Bluesbreaker et couramment utilisé dans le rock et le blues anglosaxon à partir du milieu des années 1960.

<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" color:windowtext"="">La wah-wah est un effet se pilotant avec une pédale d'expression et consiste à faire varier la fréquence du signal. L'effet obtenu est une sorte de voix prononçant la syllabe Oua (d'où le nom), imitant ainsi des pleurs ou des ricanements. Cet effet ,devenu un incontournable,  est très utilisé en funk (Papa was a Rolling Stone des Temptations) , rock (Kingdom of desire de Toto) et en metal (Steve Vai, Dimebag Darell, Joe Satriani)

Ehancer / Harmonic Exister

Ce type d’effet magnifie et renforce les harmoniques, particulièrement les plus aiguës d’un son. Cela lui donne une clarté‚ et une définition accrues. On utilise l’enhancer/exciter soit pour faire ressortir la guitare dans le mix, soit en insertion pour faire fuser harmoniques et larsens d’un son saturé, soit après plusieurs pédales pour redonner punch et précision à votre signal.

Egaliseur

Il y a deux sortes d’égalisateurs :
Les égalisateurs graphiques, où le spectre des fréquences est découpé en un certain nombre de bandes et les égalisateurs paramétriques
Le plus simple est l’égalisateur graphique deux ou trois bandes (grave, médium, aigu) que l’on trouve sur les ampli de guitare et les radios ou petites chaînes HI-FI, on en trouve à six-bandes, où on trouve donc six réglages différents, voire 15 bandes pour un travail sérieuxet le Le standard en live et studio à 31 bandes , On parle alors d’un égaliseur un tiers d’octave, car chaque octave est divisé en trois bandes.

Les égalisateurs paramétriques disposent de  fréquences et largeurs de bande qui ne sont pas fixes, mais librement paramétrable.



L’Enveloppe filter (ou Auto Wha) produit le même effet que la whawha à la différence que l’effet n’est pas fonction de la position mais de l’attaque et de la dynamique.







Le pitch shift (ou octaver)  est utilisé pour changer la hauteur du signal d'entrée afin d'obtenir une note harmonisée avec le signal original. Cette note peut donc produire tout type d'intervalle.

La Whammy est une pédale qui permet d’obtenir des effets de glissando impressionnants (Marooned de Pink Floyd, Killing in The Name Of de Rage Against The Machine)




Le delay (ou echo) consiste à reproduire le signal d'entrée avec un temps de retard donné (exprimé en ms). On l'utilise dans tout style de musique pour gonfler le son d'une guitare

La réverbération vise à reproduire l'ambiance d'un lieu plus ou moins vaste, de la chambre à la cathédrale. Elle fonctionne comme une multitude de petits retards si rapprochés que l'oreille humaine ne perçoit qu'un son continu. 

<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" color:windowtext"="">Le chorus<span "font-size:12.0pt;line-height:="" 115%;font-family:"times="" roman","serif";color:windowtext;font-weight:normal;="" mso-bidi-font-weight:bold"=""> est obtenu en additionnant au signal d'origine un même signal légèrement retardé, la valeur de ce décalage variant constamment et cycliquement. Il permet d'obtenir un son plus ample et plus épais comme si plusieurs guitares jouaient en même temps. Certains chorus proposent également des filtres permettant de faire varier les fréquences des signaux retardés. Cet effet est très adapté pour sublimer une mélodie en son clair, mais est aussi largement utilisé en saturé pour gonfler les guitares lead. 
  
<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" color:windowtext"="">Le phaser<span "font-size:12.0pt;line-height:="" 115%;font-family:"times="" roman","serif";color:windowtext;font-weight:normal;="" mso-bidi-font-weight:bold"=""> est obtenu en divisant le signal d'entrée en deux signaux, en décalant la phase de différentes fréquences sur un signal, puis en mélangeant le signal obtenu avec le signal original. On obtient un effet de rotation ou une impression de jouer dans l'eau. 

 Le flanger... lorsque le signal est réinjecté à vitesse exagérée, on obtient un effet que l'on peut comparer à un effet de souffle ou au bruit d'un avion qui décolle.

<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" color:windowtext"="">Le trémolo<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" color:windowtext"=""> <span "font-size:12.0pt;line-height:="" 115%;font-family:"times="" roman","serif";color:windowtext;font-weight:normal;="" mso-bidi-font-weight:bold"="">consiste à faire varier périodiquement le volume du son, créant ainsi un effet rythmique. On l'utilise habituellement sur des sons clairs ou crunchy.<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;="" font-family:"times="" roman","serif";color:windowtext"=""> .

<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" color:windowtext"="">Le vibrato<span "font-size:12.0pt;="" line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";color:windowtext"="">, <span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" color:windowtext;font-weight:normal;mso-bidi-font-weight:bold"="">à ne pas confondre avec le trémolo, consiste à faire varier périodiquement la hauteur du son (et non son volume), donnant ainsi l'effet d'un vibrato produit avec la whammy-bar.<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:="" "times="" roman","serif";color:windowtext"=""> 



<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" color:windowtext"="">Le réducteur de bruit (ou noise gate) <span "font-size:12.0pt;="" line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";color:windowtext;="" font-weight:normal;mso-bidi-font-weight:bold"="">n'est pas à proprement parler un effet mais plutôt un accessoire indispensable aux guitaristes jouant avec de fortes saturations. Son rôle est de couper tout bruit de volume inférieur à un seuil paramétrable (en dB). L'intérêt est de ne plus avoir de bruit parasite quand on bloque les cordes.<span "font-size:12.0pt;line-height:115%;font-family:"times="" roman","serif";="" color:windowtext"="">







Le Simulateur de HP est un filtre permettant de se brancher en direct sur une sono alors que le signal sonnera comme s’il était capté par un micro. 



<span "background:="" #f0f0f0"="" style="color: rgb(255, 255, 255);"> 

L’A/B Box permet de gérer 1 entrée vers 2 sorties avec sélection A ou B. 1 guitare vers 2 amplis différents par exemple, ce qui permet de passer d'un ampli à l'autre pour changer de son. 

 
La pédale de volume permet de régler le volume de sortie de l’ampli sans lâcher la guitare ni s’arrêter de jouer (très pratique sur scène).


La Leslie est inspirée de la cabine du même nom utilisée à l’origine pour l’orgue Hammond. Cet effet traduit une rotation du son qui produit une variation, de fréquence et de phase (Steve Ray Vaughn, Billy Gibbons, David Gilmour).





La talkbox  (boîte parlante) est utilisée en musique pour simuler la voix d'un robot. Elle se présente sous la forme d'un tuyau que le guitariste place dans sa bouche. Ce tuyau est en réalité un conduit dans lequel le son produit par la guitare se propage et la box est un amplificateur complètement étanche d'environ 100 W avec un seul orifice du diamètre du tuyau pour la sortie du son. Lorsque le musicien joue, le son parcourt le tuyau jusqu'à sa bouche où il est ensuite modulé par l'ouverture plus ou moins grande de la cavité buccale et des lèvres : la guitare « parle » donc en fonction de la vocalisation du musicien. C'est ensuite un microphone qui effectue la prise de son (She’s a woman - Jeff Beck / Show Me the Way  &  Do You Feel Like We Do-  Peter Frampton / Pigs (Three Different Ones)Dogs  & Keep Talking  - Pink Floyd / Rocky Mountain Way - Joe Walsh)

 

L'EBow (ou archet électronique) est un résonateur. Le champ électromagnétique qu'il émet provoque le mouvement des cordes, et le son ressemble à celui que produirait l'utilisation d'un archet, d'où son nom. c'est un gadget original permettant des sustains infinis. En couplant le E-bow avec une disto, un delay et une reverb, on peut jouer des impros planantes à souhait et créer des tas de bruits bizarres. (Pink Floyd - Take It Back sur Division Bell / David Bowie  -  Heroes sur le live en hommage à Freddy Mercury / Dream Theater - Space Dye Vest sur Awake / Def Leppard - Stand up sur Kick love into motion)




Pédales d’effet ou pédalier multi-effets ? Là, il y a vraiment de tout !!! Un nombre infini de pédales pour chaque effet, et peut être autant de multi-effets de toutes sortes.
Photo
 
Photo
 
Photo
 
Photo
 
            Boss GT-100                                          Digitech RP155                                        Vox Tonelab                                      Zoom G5
Les multi-effet sont souvent équipé de « presets » (préréglages), d’une ou plusieurs pédale d’expression (volume par exemple) et différentes connections ; en MIDI pour piloter un autre multi effet par exemple, ou une boucle d’effet afin de ne pas vous séparer de votre pédale de disto fétiche !

Chaque marque et chaque modèle a ses avantages et ses inconvénients, sa propre sonorité et son ergonomie, il serait bien hasardeux (voire prétentieux) de dire que tel pédalier est infecte et immonde ou que celui-ci est absolument génial et incontournable.

Pour ne pas trop vous embrumer le cerveau avec les détails techniques qui vous aideraient à choisir, disons qu’il sera optimal de commencer à réfléchir en vous posant quelques bonnes questions !!!

Quel est (ou quels sont) le(s) guitaristes que vous souhaiter émuler ? 

Si la réponse est « BB King, Slash ou Angus Young » alors passez votre chemin, vous n’avez besoin que d’une bonne guitare et d’un bon ampli à lampes !!!
Si par contre vous aimez Steve Vai, Steve Lukather ou David Gilmour, alors il va falloir vous pencher sur les différents effets utilisés par ces guitaristes… 

Quelles disto utilisent-ils ? Quels sont leurs effets « fétiches » ? Steve Vai adore l’harmonizer, quant à Lukather et Gilmour, ils emploient le delay et l’echo à tour de bras. 

 Comme pour votre guitare et votre ampli, pensez bien à l’utilisation que vous ferez de chaque effet… il vous sera inutile d’acquérir un multi-effet haut de gamme si vous jouez du blues/rock dit « standard » !



Combinaison multi-effet numérique et effets analogiques !

Bien des guitaristes ne jurent que par les effets analogiques en pédales séparées, quand d’autres préfèrent le tout en 1. 

On voit pourtant de plus en plus de pédaliers et/ou des racks combinant les 2 systèmes
Photo
 
Photo
 
et ceci pour deux raisons :

-          Tout d’abord la possibilité de marier l’analogique (surtout les distorsions) avec le numérique, notamment l’écho  ! 
Pour certains, rien ne vaut la distorsion d’un ampli et/ou d’une pédale genre la TubeScreamer de chez Ibanez… pour preuve, écoutez donc cette fameuse note jouée par Gary Moore dans Parisienne Walkways et tenue pendant près d’une minute ! Il s’agit là de la combinaison de la saturation d’un ampli Soldano à lampes avec une TubeScreamer !!! Steve Lukather a intégré dans son énorme rack une FuzzFace (la même que Jimmy Hendrix) et ce depuis bien longtemps ! Quant à David Gilmour, toutes ces distorsions, overdrives, compresseurs et égaliseurs proviennent de simples pédales accouplées à un delay numérique haut de gamme type Tc Electronic 2290.
Photo
 
Photo
 
-          La 2ème raison est que les appareils numériques d'aujourd’hui permettent toutes les connections désirées entre les effets, le tout centralisé dans un boitier de commande (une sorte de cerveau comme le Line 6 FBV ShortBoard MKII ou le Roland FC-300) piloté par un pédalier. Il est même possible de changer les canaux de son ampli. Ces systèmes élaborés demandent à vraiment être pensés dans leur conception, tant au niveau de l’ergonomie que de l’utilisation, ils ont un coût supplémentaire, et ils vont nécessiter un temps d’adaptation pour la prise en main et la programmation… par contre,  ils permettent vraiment de construire sur mesure sa propre configuration et de changer un seul élément si on le désire.


04/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres