Bod-Hencko

Bod-Hencko

Comment choisir son ampli guitare ?

Source:  GuitarGeek.fr

 

 

Amplis guitare

Encore une question existentielle : comment choisir son ampli ? qu’il soit à lampes, à transistors ou encore à modélisation, chacun présente ses avantages et ses inconvénients. Procédons à un tour d’horizon des différentes possibilités offertes aux guitaristes en matière d’amplification.

Le premier ampli pour guitare a été créé en 1940 par Rickenbacker. Il affichait alors une puissance de 10 watts et utilisait des lampes ou tubes électroniques, une technologie empruntée aux postes radiophoniques de l’époque. Ce n’est qu’en 1967 que les premiers amplis à transistors, aujourd’hui majoritaires sur le marché, commencent à apparaître.

fender blues juniorLes amplis à lampes
Les amplis à lampes sont depuis toujours les amplis privilégiés par les guitaristes professionnels. Le préampli et l’ampli de puissance utilisent tous deux des lampes. Ces amplis jouissent naturellement d’une qualité de son et d’une dynamique supérieures aux autres types d’ampli. Les sonorités sont chaudes, profondes et riches. Leur dynamique apporte au guitariste des nuances de jeu subtiles qu’il est dur de retrouver sur d’autres types d’amplis.
Mais alors, le débat est clos ? L’ampli à lampes enterre ses concurrents ? Malheureusement, les choses ne sont pas aussi simples car l’ampli à lampes présente aussi des inconvénients.
Pour donner la pleine mesure de son potentiel et exploiter la dynamique produite par les lampes, un ampli à lampes doit être joué à volume élevé. Ce qui est évidemment un problème lorsque l’on veut jouer en appartement.
Son poids et son prix plus élevés peuvent aussi être des freins à l’achat d’un tel ampli. Ils nécessitent un entretien plus suivi que les autres. Les lampes ont une durée de vie limitée et il faudra les changer après quelques années de services. Ils nécessitent un temps de chauffe de une à deux minutes et ne doivent jamais être déplacés lorsqu’ils sont allumés ou même peu de temps après les avoir éteints car les lampes sont très sensibles aux chocs.
On dit souvent qu’un watt à lampes équivaut à deux watts à transistors, ce n’est pas tout à fait exact mais il est vrai qu’un ampli à lampes sonnera plus fort qu’un ampli à transistors.  Par exemple un ampli à lampes de  15 watts RMS pourra atteindre 80 watts en crête, et ne subira aucune dégradation du son si il est poussé à fond. Alors qu’à l’inverse, un ampli à transistors de 15 watts ne dépassera jamais les 15 watts en crête, et la qualité du son diminuera au fur et à mesure que l’on montera le volume.
En général, un ampli à lampes de 15 watts est suffisant pour répéter ou faire des concerts dans des bars. Dans les plus grandes salles, l’ampli sera repiqué dans la sono à l’aide d’un micro, donc il n’est pas nécessaire de viser plus haut. Une autre raison de ne pas prendre un ampli à lampes trop puissant est que c’est lorsque son volume approche du maximum que l’ampli donnera le meilleur son. Aujourd’hui il existe des petits amplis à lampes de 5 watts qui permettent de jouir de la qualité des lampes tout en permettant une utilisation raisonnable en appartement.

Amplis de référence : Fender Twin Reverb, Fender Blues Junior, Vox AC30, Marshall JCM800, Mesa Boogie Rectifier
Budget : entre 650€ et 2000€.

Fender SupersonicLes amplis à transistors
L’ampli à transistors est perçu comme l’ampli du débutant, et il semblerait que cette idée reçue soit la principale cause de sa mauvaise réputation. L’effet pervers est que les constructeurs ne se donnent pas la peine de faire des amplis à transistors haut de gamme, sachant qu’à qualité égale, un ampli à transistors qui coûterait autant qu’un ampli à lampes ne se vendrait pas. Nous jugerons donc la qualité de ce que le marché propose et non ce qu’il pourrait proposer.
Le préampli et l’ampli de ces amplis utilisent des transistors. Ce système a l’avantage d’être moins coûteux à fabriquer et permet donc de proposer des amplis très bon marché. Malheureusement, le son est plus synthétique et froid. Un transistor n’est à la base pas conçu pour saturer et lorsque l’on pousse le volume dans ses derniers retranchements, la saturation créée est très artificielle et sale. Pour atténuer ce phénomène, il faut préférer les transistors à germanium un peu plus aptes à saturer que des transistors traditionnels.
Le gros avantage des amplis à transistors c’est leur prix et leur poids. Il faut compter 80 ou 100 watts pour jouer en groupe tandis que 15 watts suffisent si l’on joue exclusivement en appartement. Le gros point positif par rapport à un ampli à lampes est que l’on peut prendre un ampli très puissant et mettre le volume très bas pour jouer en appartement. La qualité du son ne sera pas altérée.
Certains amplis à transistors haut de gamme jouissent d’une excellente réputation et sont utilisés par des guitaristes professionnels de renom. BB King joue régulièrement en concert sur un ampli à transistors Gibson Lab Series L5. Le plus réputé de ces amplis est certainement le Roland Jazz Chorus 120 qui coûte la bagatelle de 1300€ mais qui rivalise largement avec ses concurrents à lampes.
Lorsqu’on démarre la guitare, un ampli à transistors est un bon choix. Préférez les amplis intégrant quelques effets (overdrive, réverbération, trémolo…) afin d’élargir les possibilités.

Amplis de référence : Fender Frontman,  Roland Jazz Chorus
Budget : A partir de 150€


marshall valvestateLes amplis hybrides

Le préampli est doté d’une lampe tandis que l’ampli de puissance utilise des transistors. Ce procédé permet de s’approcher du son et de la saturation des lampes sans toutefois arriver à l’égaler. En effet, les transistors ne peuvent simplement pas retranscrire la dynamique des lampes. On retrouve finalement dans les amplis hybrides les même défauts que ceux des amplis à transistors mais quelque peu atténués. Le prix est toujours bien plus avantageux que celui des amplis à lampes. A noter que sur certains de ces amplis, la lampe du préampli est un argument purement marketing et n’apporte en réalité pas grand chose.

Amplis de référence : Vox ValveReactor, Marshall Valvestate
Budget : A partir de 200€

Peavey Vypyr Pro 100 ComboLes amplis numériques à modélisation
Depuis quelques années, une nouvelle race d’amplificateurs est arrivée sur le marché : les amplis à modélisation. Et il s’agit selon moi d’une véritable révolution dans le monde des amplis. Ces amplis à transistors simulent numériquement le son de lampes et permettent de choisir entre différents amplis à lampes célèbres comme le Vox AC30, le Marshall JCM800 et bien d’autres. Leur son peut être tout à fait bluffant et même si il ne s’agit que d’imitations, certaines simulations sont très réussies. Le principe de ces amplis consiste à modifier le signal numériquement dans le pré-ampli. La conséquence est que l’on perd en transparence et que le caractère propre de la guitare est de ce fait moins respecté. La polyvalence de ces amplis est un atout incroyable. Ils permettent également d’embarquer des tonnes d’effets. On peut trouver différentes gammes de prix pour les débutants et les pros. Ces amplis se sont aujourd’hui largement imposés sur le marché. Ils sont très économiques puisqu’ils permettent la plupart du temps de ne pas investir dans des pédales séparées qui sont souvent onéreuses. Pour un débutant, c’est un choix excellent. Non seulement, leur son est très correct mais ils ont une fonction pédagogique car ils permettent au débutant de se familiariser avec les différentes sortes d’amplis et les différents effets numériques qu’ils embarquent. Il est à noter qu’il est préférable d’utiliser les effets intégrés que de lui adjoindre des pédales d’effet, car l’addition d’effets analogiques ou numériques externes sur les simulations numériques ne donnent pas un résultat optimal. La contre-partie c’est que si vous êtes contraint de jouer sur l’ampli d’un autre, comme ça peut être le cas si vous partagez la scène avec d’autres groupes dans un bar ou pour un tremplin, vous n’aurez pas accès aux sons que vous aurez paramétrés dans votre ampli.

Amplis de référence : Fender Mustang, Line 6 Spider, Peavey Vypyr, Roland Cube et Vox VT
Budget : de 300€ à 650€ pour 100 watts, à partir de 150€ pour 15 watts

marshall as100dLes amplis électro-acoustiques
Il s’agit d’une catégorie un peu à part, à utiliser pour sonoriser une guitare acoustique ou électro-acoustique. Pour les guitares acoustiques qui n’intègrent pas de micro, il faudra fixer sur la guitare un micro rosace ou un micro chevalet. Ces amplis sont pour la plupart des modèles à transistors car dans le cas d’une guitare acoustique, on recherchera surtout de la transparence contrairement aux guitares électriques. Ces amplis permettent aussi souvent d’être utilisés pour le chant ou d’autres instruments comme le clavier. Les multiples entrées et sorties dont ils sont dotés les rendent donc très polyvalents.
Amplis de référence : Marshall AS50D ou AS100D, Roland AC90, AER
Budget : à partir de 400€

Orange

Combo ou stack ?
En dehors du type d’ampli et de sa puissance, une autre question peut se poser : faut-il choisir un combo ou une tête d’ampli et une enceinte séparée (stack). De mon point de vue, à moins d’être exigent à l’extrême sur le son, il n’y a pas de réelle différence de qualité. Le combo qui intègre en un bloc compact l’ampli et l’enceinte est plus simple à transporter et souvent moins cher. Le choix de la tête d’ampli permet surtout de varier sa configuration en testant des combinaisons avec d’autres enceintes. Alors que changer l’enceinte d’un combo demandera l’intervention d’un spécialiste, à moins d’être un bricoleur averti. Mais puisque certains combos offrent aussi la possibilité d’ajouter une enceinte externe, cela n’est pas forcément un argument décisif. La tête d’ampli est plutôt réservée aux guitaristes aguerris qui ont une utilisation semi professionnelle ou professionnelle.

Personnellement, je conseillerai à un débutant de démarrer avec un ampli à modélisation pour se familiariser avec les différents types d’amplis et les effets intégrés. Ensuite, lorsque les choses deviendront sérieuses et que la volonté de passer à du matériel de qualité se fera sentir, il sera plus facile de choisir un ampli à lampes et les pédales d’effets adaptés à son jeu.



04/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres